l’intérêt de la voip pour un travailleur autonome/pmes

Pour beaucoup de travailleurs autonomes, le téléphone est malgré tout, un élément essentiel à la réalisation de leur travail. Même pour ceux qui travaillent dans le domaine des technologies de l’information!

Beaucoup partagent le même téléphone pour remplir les besoins d’affaires, ce qui souvent peut causer certains désagréments. Nous ne voulons pas que notre entourage (conjoint (e), enfants, colocataires, etc.) se transforme en secrétaires pendant notre absence. Également, en tant que professionnels, nous nous efforçons de projeter une image professionnelle. Nous voudrions pas qu’un client anglophone appelle et que fiston, qui ne sait pas un mot en anglais, réponde et risque de faire perdre un client!

Cependant, peu aiment l’idée de payer 25-30$ par mois pour une ligne de téléphone qui va servir quelques fois au gros maximum par mois en refroidis plus d’un. Et souvent, le fournisseur nous enchaîne dans un beau contrat d’un an ou deux « afin de profiter d’économies substantielles ».

De là arrive l’intérêt de la VoIP. Pour ceux qui sont en mesure de se le permettre, des services tels que Gizmo5 vous permettent d’avoir un numéro de téléphone réel, mais que les appels sont redirigés vers votre ordinateur. Cependant, vous devez avoir un service de boite vocale, qui est essentiel, particulièrement pour ceux qui possèdent un portable et qu’ils se déplacent régulièrement. Malheureusement, des numéros de téléphone ne sont pas disponibles pour toutes les villes. Par exemple, Gizmo5 n’offrent pas de numéros locaux à la ville de Québec. Et comme vous le savez, SkypeIn n’est pas offert au Canada.

Il y a également l’option d’avoir une ligne VoIP de type SIP. Cette option vous permet d’utiliser un téléphone IP (ce que l’on nomme un « Hard phone »), un téléphone logiciel (comme X-Lite, Zoiper, etc.), ou de le connecter à un serveur de PBX compatible aux protocoles SIP ou AIX. Un des gros avantages de cette option est qu’il est possible d’avoir une ligne sans frais (1-800) à faibles coûts. En fonction du fournisseur, il est plus facile d’obtenir des numéros locaux pour plus de villes canadiennes. Vous aurez moins de difficultés à trouver un numéro local pour les villes Québec, Trois-Rivières, Sherbrooke, Alma, etc. Et tout comme un Gizmo5 ou Skype, grâce à la VoIP, vous pouvez utiliser votre numéro local n’importe où dans le monde.

Un autre avantage d’une ligne SIP (ou AIX), est que vous pouvez l’utiliser à l’aide d’un serveur de PBX, comme Trixbox CE (qui est basé sur Asterisk). Ce dernier vous permet de créer des menus téléphoniques, créer un système de postes (extensions), où chaque utilisateur a une boite vocale, etc. Un des usages intéressants est d’installer ce serveur à la maison. Fait à noter, si vous utilisez uniquement du VoIP, vous n’avez aucun équipement particulier à avoir sur le serveur, vu que tout passe par le biais de l’Internet et du réseau.

Si vous le désirez, vous pouvez vous procurer un « Hard Phone » (un téléphone IP) ou un convertisseur SIP/analogique, afin d’avoir un vrai téléphone sur votre bureau! L’option du « Soft Phone » (téléphone logiciel) est possible si vous ne voulez pas investir dans de l’équipement (car certains « Soft Phones » certains sont gratuits) ou lors de vos déplacements (il en existe même pour le iPhone/iPod touch!).

Notez que pour être en mesure d’accéder à votre serveur à l’extérieur de votre réseau, vous devez vous assurer que les ports requis soient ouverts sur et pointent vers votre serveur (ou en utilisant une passerelle sécurisée comme un VPN).

Prochainement, je publierai d’autres billets qui présentent plus en profondeur des idées et solutions sur l’aménagement un serveur PBX comme Trixbox, pour être utilisés par un travailleur autonome, par les PMEs et différentes organisations.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>